Maria Laura's
Shows

Les spectacles se divisent en trois catégories: concerts-récitals, théâtre et comédie musicale.

De 2004 à aujourd’hui la majeure partie des spectacles interprétés et, dans certains cas, conçus par Maria Laura, font partie de la catégorie concerts-recitals, en ce sens que la musique a pris une place beaucoup plus large et importante dans son parcours.

La catégorie comédie musicale est en revanche liée aux débuts de sa carrière.. Un voyage de près de quinze ans qui lui a permis d’interpréter (en Italie comme en Europe) les plus beaux rôles du répertoire, principalement américain, des comédies musicales et des musicals les plus significatifs du siècle passé.

Quelques sauts impromptus dans la comédie pure, vous les trouverez mentionnés dans la catégorie théâtre.

“Mon métier est un choix de la passion, un choix de vie, et avec le temps, je me rends compte que ce que je fais correspond de plus en plus à ce que je suis. Dans le bien et le mal. Il est beau de pouvoir assumer la responsabilité de ses propres choix.. décider de ce que l’on veut dire.

Maria Laura's
Discography

De 2006 à aujourd’hui, trois sont les projets discographiques de Maria Laura Baccarini en binôme constant avec le compositeur/ violoniste/ arrangeur Régis Huby: “All Around”, “Furrow” (A Cole Porter tribute) et “Gaber, io e le cose”. Tout cela sous l’égide de la maison de disques Abalone Productions.

Mais n’oublions pas le très bel hommage à la musique américaine du XX siècle, “Nuit américaine” dans lequel Maria Laura partage la scène avec Lambert Wilson et Stephy Haïk. Les arrangements sont de Régis Huby (cd et dvd édités par Harmonia Mundi – Chant du monde).

Une participation au cd de Claude Barthelemy “Lieder”, à “ La Machine couchée” de Régis Boulard et au “Concerto per un poeta” de Riccardo Biseo.

Quant aux années passées à la comédie musicale, rappelons les enregistrements des colonnes sonores des spectacles dont elle a été la protagoniste: “A Chorus line”, “Il giorno della tartaruga”, “Cabaret”, “Stanno suonando la nostra canzone” et “Promesse, promesse”.

 

Maria Laura's
Music

Les paroles sont “évocation”… elles matérialisent tout concept dans notre esprit. Souvent nous ne nous rendons pas compte du pouvoir que contiennent les choses que nous exprimons.

La musique a une force plus subtile, elle s’insinue, nous pénètre et nous prend par surprise.. Elle agit sur un plan irrationnel où elle ne rencontre pas “les résistances de la raison”.. Quand paroles et musique se rencontrent, il se crée un miracle sensoriel.. poésie pure.. sens accompli.

Maria Laura's
Acting

Dans la pénombre de la scène l’acteur continue, sans modifier le moins du monde l’ordre préétabli. Il aurait bien envie de renverser tout, d’introduire une inversion, un décalage, une confusion, une courbe. Mais mais dans les actions les plus insolites de sa vie il reste un mécanisme parfaitement huilé. Quelques rares fois il semble qu’il réussisse vraiment à le rompre, une sorte de magie. Pendant un instant le mécanisme réglé de la scène s’interrompt.

Au milieu d’une phrase l’acteur s’arrête. Ce rôle qu’il joue tous les jours, il le connaît par coeur, mais peut-être ce soir il refuse d’aller de l’avant. Les autres personnages se figent le bras levé. La mesure que l’orchestre avait entamée se prolonge indéfiniment. Il faudrait faire quelque chose,dire un mot, un mot quelconque qui ne soit pas dans le texte. ( Final « Poulets d’élevage »- Giorgio Gaber e Sandro Luporini )

  • N
  • W
  • E
  • S

Featured interview Da Sapere.it

Maria Laura Baccarini debutta a Parigi con African Requiem

Featured chronique Oslo (Denis Desassis)

2017/16/04 Olivier Benoit ou la musique en lettres capitales Par Denis Desassis   Europa Oslo, [...]