Maria Laura Baccarini

photos Jérôme Prébois

Maria Laura Baccarini

 

FURROW , A Cole Porter Tribute
Maria Laura Baccarini & Régis Huby Quintet

 

Maria Laura Baccarini  Voix

Régis Huby  Violon

Guillaume Séguron   Contrebasse/guitare basse

Eric Echampard  Batterie

Olivier Benoit  Guitare Electrique

Jean Marc Foltz   Clarinette/Clarinette basse

arrangements   Régis Huby

 

De nombreuses chansons de Cole Porter, presque toutes, sont devenues ce que les anglo-saxons appellent des “evergreen” qui évoluent entre jazz, pop et même rock, lors d’interprétations toujours renouvelées.

Cela a donc un sens de les proposer aujourd’hui dans de savantes transcriptions, mêmes avec les plus insolites arrangements de Régis Huby, lequel, en compagnie de Guillaume Séguron, Olivier benoit, Eric Echampard et Roland Pirsard les interprète en concert avec la voix splendide de Maria Laura Baccarini.

Pourquoi aimons-nous et continuons-nous à aimer Cole Porter? Pour sa science musicale; pour sa capacité acrobatique de jouer avec la langue anglaise, y mêlant même des mots français, italiens et espagnols; pour sa tension érotique si forte et enfin, last but certainement not least, sa merveilleuse ironie; et puis la rigueur métrique et musicale de ses compositions, un peu comme si le théorème de Pythagore était chanté et dansé par Fred Astaire.

A la différence de ses illustres contemporains come le torrentiel Irving Berlin, le polyvalent Jérôme Kern, les couples hyper-sentimentaux Rodgers et Hart, Rodgers et Hammerstein, l’exquis et tourmenté George Gershwin, Cole Porter a vécu courageusement sous la bandière de la légèreté, sans jamais nous faire peser, à nous qui écoutons ses chansons, sa peine, sa souffrance et sa douleur.

Il est clair qu’il n’est pas facile de chanter Cole Porter et que bien peu sont capables d’en restituer les multiples aspects.

Maria Laura Baccarini, par quelque miracle de l’art, quelques affinités électives, grâce à un fort engagement et un grand travail, long, joyeux et passionné s’en est, elle, rendue capable.

L’écouter quand elle chante Cole Porter est un privilège et une grande émotion.

Alvise Sapori

 

Maria Laura Baccarini

photo Jérôme Prébois